Le conte de fées nauséabond du « héros de l’Hyper Cacher »

Je vais revenir dans le présent article sur le parcours de l’homme qui fut présenté comme le « héros de l’Hyper Cacher » début janvier 2015 : un Malien sans papiers de 25 ans, à peu près analphabète, du nom de Lassana Bathily. Comme je me trouve en train de compiler toutes les attaques en France attribuables à et/ou revendiquées par l’EI depuis 2014, je suis fatalement tombé sur le morceau de bravoure de Lassana Bathily dans l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, le musulman qui a sauvé des vies juives. Il s’avère finalement qu’il s’agit pour sa partie la plus essentielle d’une histoire qui a été promue, déformée, et amplifiée pour les besoins d’un certain storytelling que médias et politiques, et les organisations communautaires juives qui les influencent, souhaitaient diffuser dans l’opinion mondiale, alors que l’émotion était à son comble.

Continuer la lecture de « Le conte de fées nauséabond du « héros de l’Hyper Cacher » »

Réflexions sur les « actes antisémites » de février 2019

Avant d’analyser la récente succession d’événements qui ont vu la question de l’antisémitisme revenir au tout premier plan médiatique en ce mois de février 2019, à travers toute une série d’actes et « agressions » antisémites montées en épingle, il faut mettre la séquence en perspective en revisitant un certain nombre d’affaires édifiantes qui ont défrayé la chronique ces dernières annés, je veux parler de ce qu’il est convenu d’appeler les « fausses agressions antisémites »i. Comprendre cette nouvelle séquence de février 2019 est fondamental dans la mesure où c’est le prétexte, pour la classe politique et médiatique – ardemment et de près suivis par toutes les organisations juives de France – de stigmatiser les Gilets jaunes par un nouveau – quoique éculé – angle d’attaque, à vocation paralysante. Attention Gilets jaunes ! vous avertit votre grand ami et soutien Bernard Henri Levy le 18 février sur Europe 1 « Cela ne veut pas dire que le mouvement est intrinsèquement antisémite, mais cela veut dire qu’il serait temps qu’ils se manifestent fortement pour dire « pas en notre nom », pas comme ils le font maintenant « oui, d’accord, mais »… Il n’y a pas de mais. ». En soi, une telle mise en garde de la part de ce faussaire intellectuel tout entier dévoué à la cause d’Israël et de ses guerres devrait suffire à reléguer cet enjeu au tout dernier des rangs des préoccupations des Gilets jaunes en particulier, et des Français en général, mais la mise en perspective avec des affaires passées comparables est extraordinairement éclairante.

Continuer la lecture de « Réflexions sur les « actes antisémites » de février 2019 »

Du conflit syrien au conflit français, une couverture médiatique inversée

En mars 2011, éclatait le confit syrien, dans le sillage du Printemps arabe. Comme pour les autres pays précédemment atteints par la vague, la Tunisie, l’Égypte et la Libye, les médias unanimes ont présenté ce conflit comme le soulèvement courageux d’un peuple tentant pacifiquement de secouer le joug d’un régime ignoble dirigé par un abominable dictateur. Ceux qui se montraient dubitatifs et prétendaient faire entendre un autre son de cloche, ont vite été réduits au silence, exclus de tous les débats, traînés dans la boue et traités de tous les noms, en particulier de ceux de « complotistes » et de « conspirationnistes »i.

En novembre 2018, éclatait ce qu’on pourrait appeler, quoique les proportions demeurent incomparables, le « conflit français ». Initié par les « gilets jaunes » il a vite fait tache d’huile dans toute la France. Au-delà du problème du prix du carburant, les gilets jaunes expriment leur défiance envers le système tout entier et semblent même de plus en plus réclamer, osons l’expression, un « changement de régime ».

Continuer la lecture de « Du conflit syrien au conflit français, une couverture médiatique inversée »

Complotisme, conspirationnisme, une vindicte médiatique

 

Quel est l’impact de la propagande médiatique et politique contre les « complotistes » et les « théories du complot » dans l’opinion publique ? Les Français font-ils en même temps confiance à leurs médias et leurs politiques pour mener le combat contre ces phénomènes ? C’est ce dont nous avons voulu nous rendre compte en réalisant un micro trottoir auprès de passants parisiens.

Réalisation: François Belliot et Gérard Lazare

La chronologie de la guerre en Syrie, de mars 2011 à nos jours

Préambule : la maltraitance de la chronologie de la guerre en Syrie par les médias

Parmi différentes raisons qui rendent très difficile, sinon impossible, pour le grand public, la compréhension du déroulement et des tenants et aboutissants de la guerre Syrie depuis son commencement en mars 2011, il y en a qui ressortissent à la maltraitance de la chronologie de cette guerre par les grands médias.

Continuer la lecture de « La chronologie de la guerre en Syrie, de mars 2011 à nos jours »

Raccourcis vers l’horizon

Voici un recueil d’aphorismes que j’ai écrit il y a près de 15 ans, à l’époque où j’étais pianiste. Je l’avais présenté à une dizaine de maisons d’édition. L’une d’entre elles avait accepté (Librairie Galerie Racine) mais le format de publication proposé – souscription auprès de la famille et des amis pour une poignée d’exemplaires – ne me convenait pas. Puisque je dispose maintenant d’un site personnel dont l’intitulé est « littérature, géopolitique, médias », j’ai l’occasion de le mettre en ligne dans la catégorie « littérature », pour l’instant le parent pauvre en termes de catégorie sur le site. Composé de 187 « phrases », ce recueil, à cheval entre la poésie et la philosophie, constitue la traduction d’une expérience mentale, mimant le déploiement d’une pensée de son étincelle à son extinction.

Continuer la lecture de « Raccourcis vers l’horizon »

L’imposture libyenne de Thierry Meyssan (2/2)

Meyssan imposture Libye

Je remercie M. Chaouachi, Ginette Hess-Skandrani, Franck Pucciarelli, et Charles Aissani, qui m’ont prêté leur concours dans cette ingrate mais nécessaire opération d’ébouage.


« Comme toujours dans la littérature subversive, le plus intéressant réside dans ce qui n’est pas dit ou juste cité incidemment. » Thierry Meyssan, Sous nos yeux, p.124, éditions Demi-Lune, mars 2017

Continuer la lecture de « L’imposture libyenne de Thierry Meyssan (2/2) »

L’imposture libyenne de Thierry Meyssan (1/2)

J’ai expliqué dans un article publié en octobre 2017, que l’analyse que produisait Thierry Meyssan dans Sous nos yeux des attentats du 13 novembre 2015 constituait une fraude. Jusqu’à présent, loin de se rétracter ou de s’expliquer, ce dernier a continué, imperturbable, à reprendre ses mêmes déformations et mensonges dans des articles ultérieurs traitant des mêmes sujets. Il sera plus difficile, après la publication du présent article, de continuer à faire comme si de rien n’était… Continuer la lecture de « L’imposture libyenne de Thierry Meyssan (1/2) »

Les attentats du 13 novembre et la boule de cristal de Thierry Meyssan

Bataclan 13 novembre 2015

avec la participation de Charles Onanai

En mars 2017, Thierry Meyssan a fait paraître aux éditions Demi-Lune un ouvrage de synthèse sur les relations internationales des 15 dernières années intitulé « Sous nos yeux, du 11 septembre à Donald Trump ». Je ne comptais pas le lire, mais son éditeur, en juillet dernier, pour une raison que j’ignore, m’a contacté directement me proposant de me l’envoyer gracieusement. Continuer la lecture de « Les attentats du 13 novembre et la boule de cristal de Thierry Meyssan »

La mission des observateurs de la Ligue Arabe et le massacre de Homs

Observateurs de la Ligue Arabe

J’intercale entre les chroniques consacrées à l’affaire Hamza al-Khatib et au massacre de Houla une chronique inédite consacrée à la séquence qui s’étend de l’arrivée de la Mission des observateurs de la ligue arabe en Syrie le 24 décembre 2011 au « massacre » de Homs du 2 février 2012. Comme ces deux épisodes ne sont pas mis en relief dans les frises chronologiques des grands médias sur lesquels je me suis appuyé pour établir le plan de cet ouvrage, et que je n’ai commencé à m’intéresser en profondeur à la guerre en Syrie qu’à partir de la fin de l’année 2012, ils m’avaient complètement échappé. Continuer la lecture de « La mission des observateurs de la Ligue Arabe et le massacre de Homs »