Entretien à Radio Courtoisie sur la guerre en Syrie

François Belliot sur Radio Courtoisie

En novembre 2018, J’étais reçu sur Radio Courtoisie pour évoquer pendant une heure et demie mon second volume de chroniques sur la guerre en Syrie, notamment consacrées à l’affaire Hamza el-Khatib de mai 2011, au massacre de Houla du 25 mai 2012, au massacre chimique du 21 août 2013, ou encore au massacre de Khan Chaykhoun du 5 avril 2017. Le point également sur l’actualité syrienne à la fin de l’année 2018. Je n’ai accédé au fichier que début juillet, d’où ce différé. A écouter jusqu’à 1h25.

Du conflit syrien au conflit français, une couverture médiatique inversée

En mars 2011, éclatait le confit syrien, dans le sillage du Printemps arabe. Comme pour les autres pays précédemment atteints par la vague, la Tunisie, l’Égypte et la Libye, les médias unanimes ont présenté ce conflit comme le soulèvement courageux d’un peuple tentant pacifiquement de secouer le joug d’un régime ignoble dirigé par un abominable dictateur. Ceux qui se montraient dubitatifs et prétendaient faire entendre un autre son de cloche, ont vite été réduits au silence, exclus de tous les débats, traînés dans la boue et traités de tous les noms, en particulier de ceux de « complotistes » et de « conspirationnistes »i.

En novembre 2018, éclatait ce qu’on pourrait appeler, quoique les proportions demeurent incomparables, le « conflit français ». Initié par les « gilets jaunes » il a vite fait tache d’huile dans toute la France. Au-delà du problème du prix du carburant, les gilets jaunes expriment leur défiance envers le système tout entier et semblent même de plus en plus réclamer, osons l’expression, un « changement de régime ».

Continuer la lecture de « Du conflit syrien au conflit français, une couverture médiatique inversée »

La chronologie de la guerre en Syrie, de mars 2011 à nos jours

Préambule : la maltraitance de la chronologie de la guerre en Syrie par les médias

Parmi différentes raisons qui rendent très difficile, sinon impossible, pour le grand public, la compréhension du déroulement et des tenants et aboutissants de la guerre Syrie depuis son commencement en mars 2011, il y en a qui ressortissent à la maltraitance de la chronologie de cette guerre par les grands médias.

Continuer la lecture de « La chronologie de la guerre en Syrie, de mars 2011 à nos jours »

La mission des observateurs de la Ligue Arabe et le massacre de Homs

Observateurs de la Ligue Arabe

J’intercale entre les chroniques consacrées à l’affaire Hamza al-Khatib et au massacre de Houla une chronique inédite consacrée à la séquence qui s’étend de l’arrivée de la Mission des observateurs de la ligue arabe en Syrie le 24 décembre 2011 au « massacre » de Homs du 2 février 2012. Comme ces deux épisodes ne sont pas mis en relief dans les frises chronologiques des grands médias sur lesquels je me suis appuyé pour établir le plan de cet ouvrage, et que je n’ai commencé à m’intéresser en profondeur à la guerre en Syrie qu’à partir de la fin de l’année 2012, ils m’avaient complètement échappé. Continuer la lecture de « La mission des observateurs de la Ligue Arabe et le massacre de Homs »

Le massacre de Khan Cheikhoun et le revirement de Donald Trump

massacre de Khan Cheikhoun

Comme je l’ai exposé dans mon second volume de chroniques consacrées à la guerre en Syrie (Quand médias et politiques instrumentalisent les massacres [1]), paru en septembre 2016 aux éditions Sigest, la totalité des massacres ou exactions imputés aux autorités syriennes dans les grands médias et par les plus hautes autorités politiques des pays dits « amis de la Syrie », depuis le début de la crise en mars 2011, constituent en réalité des affaires montées de toutes pièces ou des opérations sous faux drapeau destinées à soulever l’indignation des masses pour leur faire accepter le principe d’un renversement du pouvoir syrien légal par la voie des armes. Ces différentes affaires présentent des traits immuables, que l’on retrouve jusqu’à la caricature dans la dernière du genre : le massacre chimique de Khan Cheikhoun, au gaz sarin lors duquel, le 4 avril dernier, 86 personnes auraient perdu la vie, parmi lesquels 30 enfants et 20 femmes. Continuer la lecture de « Le massacre de Khan Cheikhoun et le revirement de Donald Trump »

ITW – Guerre en Syrie – Vol 2 – ACC reçoit François Belliot

Lazare Belliot
  • Entretien avec François Belliot de début septembre 2016, auteur de « Guerre en Syrie : quand médias et politiques instrumentalisent les massacres – chroniques, volume 2 », paru en septembre 2016 aux éditions SIGEST.
  • Commander l’ouvrage sur le site des éditions Sigest : http://editions.sigest.net/page00010179.html
  • media : Au Carrefour des Consciences
  • Interviouveur : Gérard Lazare

Continuer la lecture de « ITW – Guerre en Syrie – Vol 2 – ACC reçoit François Belliot »

Syrie : Quand les enfants sont instrumentalisés par la propagande de guerre

 

syrie-omran-l-enfant-ensanglante-qui-donne-un-visage-a-alep-bombardee-9193485 (1)

Les images du petit Omrane ont fait la une de tous les quotidiens du monde 


Le 18 août dernier, la « communauté internationale » a pris connaissance des images bouleversantes du petit « Omrane »[i], tout juste extrait des décombres de sa maison touchée par des bombardements dans la partie d’Alep tenue par les « rebelles ». On voit quelqu’un l’asseoir au fond d’une ambulance. Il est couvert de poussière, avec de nettes traces de sang sur le visage. Il a l’air hagard. Ses jambes trop courtes dépassent à peine du siège. A un moment, il esquisse un geste de la main poignant vers son œil gauche à moitié fermé et couvert de sang. Continuer la lecture de « Syrie : Quand les enfants sont instrumentalisés par la propagande de guerre »

La complicité de la Turquie avec le terrorisme n’est plus à démontrer

Pétrole Turquie Syrie

Carte de la Syrie dans ses frontières « actuelles » ; la province du « Hatay » dont il est souvent question dans cet article correspond à la langue du territoire turc situé au nord-ouest du pays, région cédée par la France à la Turquie en 1939, en échange de sa neutralité en cas de guerre contre l’Allemagne. C’est depuis une pomme de discorde entre la Turquie et la Syrie, comme le Golan syrien annexé illégalement est une pomme de discorde entre Israël et la Syrie. Continuer la lecture de « La complicité de la Turquie avec le terrorisme n’est plus à démontrer »