L’activité de Daech en France (base de données)

Introduction

Ceci est une base de données concernant les meurtres et exactions attribuables à des « combattants de l’EI (alias Daech) » en France entre le 25 mai 2013, date d’une tentative de meurtre au couteau à la Défense, et le 3 octobre 2019, date de l’assassinat de quatre fonctionnaires de police à la préfecture de police de Paris. En tout une trentaine affaires sont passées en revue.

Elles sont réparties, grosso modo, dans la période correspondant à l’expansion foudroyante de l’organisation EI en Irak et en Syrie à partir de juin 2014, jusqu’à son éradication officielle fin mars 2019.

Cette liste comprend à la fois les nombreuses affaires attribuées, à tort ou à raison, à des « loups solitaires » prétendument pilotés par Daech, et celles plus rares impliquant de nombreux participants, et une logistique incomparable, au premier chef la tuerie de Charlie Hebdo du 9 janvier 2015 et les attentats du 13 novembre 2015. Disons-le d’emblée, si ces deux énormes affaires paraissent s’inscrire dans un continuum, elles représentent des singularités sui generis.

Continuer la lecture de « L’activité de Daech en France (base de données) »

J’accuse (11/12) : la signature d’Al Qaida

Qaida

Dans le dernier chapitre de cette étude, je procède à une analyse comparée des trois principaux attentats perpétrés par Al Qaida depuis le début du siècle : le 11 septembre 2001 à New York et Washington, le 11 mars 2004 à Madrid, et le 7 juillet 2005 à Londres. En mettant ainsi à jour ce que j’appelle « la signature d’Al Qaida », j’espère convaincre le lecteur du danger sous-estimé que représente cette organisation terroriste.

Nota Bene : Donald Forestier est un auteur fictif inventé pour imiter le style des apôtres de la version officielle des attentats du 11 septembre 2011 dans les grands médias. Continuer la lecture de « J’accuse (11/12) : la signature d’Al Qaida »