Entretien à « Chroniques Hebdo » sur ma biographie de Reichstadt

Le lundi 4 octobre 2021, j’étais interviouvé par Wilson Pinto pour l’émission « Chroniques Hebdo », imaginée par des membres des Gilets jaunes constituants, pour évoquer mon dernier ouvrage, L’anticonspirationnisme mis à nu à travers l’imposture Rudy Reichstadt, publié aux éditions le Retour aux sources. Les Gilets jaunes constituants connaissent bien RR pour avoir tenté de l’approcher en décembre 2019 dans le quartier où se trouvaient ses locaux, épisode raconté dans l’ouvrage à la page 131, opération de harcèlement légitime qui l’avait aussitôt poussé à pondre sur son site de délation Conspiracy Watch un article diabolisateur typique de la mouvance anticomplotiste (AC). Dans cet entretien de deux heures nous passons en revue l’incroyable ascension de Rudy Reichstadt depuis 2005 jusqu’à son épanouissement prodigieux dans l’enfer du « grand reset« . Nous passons en revue les traits typiques du discours AC, traits systématiquement ignobles qui portent la marque de l’escroquerie intellectuelle en bande organisée. Car ce n’est rien d’autre sinon cela, la mouvance, le discours et les dispositifs AC ! En dix ans de fouilles dans ce fatras de poubelles de tailles et de profondeurs variées, je n’ai jamais pu trouver la moindre exception à cette règle. Cet entretien a été premièrement censuré par Youtube, France TV ayant fait valoir un « droit à l’image » bien chafouin puisqu’aucune vidéo ne s’y trouve diffusée. D’où le floutage de certaines illustrations…

Continuer la lecture de « Entretien à « Chroniques Hebdo » sur ma biographie de Reichstadt »

Le lynchage républicain de Thierry Casasnovas

Dans le cadre de la parution de mon ouvrage Le massacre de Charlie Hebdo : l’enquête impossible, aux éditions Le Retour aux Sources, je publie une série d’articles et études abordant le sujet de près ou de loin, que je n’ai pas jugé indispensable d’intégrer à un ensemble qui le temps passant et le travail avançant a pris des proportions que je n’imaginais pas au départ (360 pages). Dans ce second addendum, je reviens sur « le lynchage républicain de Thierry Casasnovas », chef de l’entreprise RGNR et très influent youtubeur dans le domaine de la santé et du bien-être. Je me suis intéressé à ce personnage, son parcours, et les persécutions multiples et croissantes dont il est la cible depuis le début de la grande réinitialisation, en me rendant compte que le conseil d’orientation de la principale instance servant de caution à son lynchage, la Miviludes, était présidée par l’ancien député George Fenech, qui fut le président de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de 2015, vaste opération d’enfumage à laquelle toute la troisième partie de Massacre de Charlie Hebdo, l’enquête impossible est consacrée. A ces deux postes clés, George Fenech a démontré son savoir-faire républicain dans la manipulation des faits et la défense inconditionnelle du régime.

Continuer la lecture de « Le lynchage républicain de Thierry Casasnovas »

Octobre 2020 – l’été indien terroriste en France

Résumé : Cette étude passe au crible les trois attentats perpétrés à l’automne 2020 en France : le 25 septembre 2020, l’attaque au hachoir de deux employés de l’agence Premières Lignes devant les anciens locaux de Charlie Hebdo ; le 16 octobre 2020, la décapitation de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine ; le 29 octobre 2020, le triple assassinat de la basilique Notre-Dame de Nice. Elle remet en perspective ces trois affaires sanglantes avec toutes celles du même type perpétrées de 2015 à 2019, après la longue parenthèse covidienne globalement respectée par les terroristes partout en Europe. Elle pointe l’hystérie médiatique et politique disproportionnée et l’instrumentalisation par le régime français de ces trois agressions, dans le contexte de l’ouverture, après cinq ans d’attente, du procès des attentats de janvier 2015 et la republication par Charlie Hebdo des caricatures de Mahomet, médiatisation outrancière bien utile pour faire oublier la catastrophe économique en cours et à venir, catastrophe aggravée par les mesures anti Covid de plus en plus délirantes, liberticides et antidémocratiques. Elle souligne enfin la duplicité du pouvoir, qui d’un côté prétend lutter de toutes ses forces contre la menace terroriste, et de l’autre laisse toutes les portes du pays grandes ouvertes aux aspirants jihadistes, en soutenant de fait ces derniers à l’extérieur, qu’il s’agisse d’Al Qaida en Syrie, ou d’Al Qaida au Yémen.

Continuer la lecture de « Octobre 2020 – l’été indien terroriste en France »

L’activité de Daech en France de 2015 à 2019 (synthèse)

Cet article est la synthèse de la base de données détaillant 34 opérations attribuables à Daech en France de 2015 à 2019. Il analyse la transition brutale de la propagande anti terroriste à la propagande anti Covid 19. Il met en lumière ce qui fait le propre des opérations non revendiquées et des opérations revendiquées par Daech. Parmi les opérations revendiquées, il rappelle ou révèle toutes les anomalies et coïncidences que plus de la moitié de ces opérations comportent. Il fait enfin le bilan des dispositifs et lois antiterroristes mis en œuvre pour lutter contre la menace des attentats terroristes.

Continuer la lecture de « L’activité de Daech en France de 2015 à 2019 (synthèse) »

L’activité de Daech en France (base de données)

Introduction

Ceci est une base de données concernant les meurtres et exactions attribuables à des « combattants de l’EI (alias Daech) » en France entre le 25 mai 2013, date d’une tentative de meurtre au couteau à la Défense, et le 3 octobre 2019, date de l’assassinat de quatre fonctionnaires de police à la préfecture de police de Paris. En tout une trentaine affaires sont passées en revue.

Elles sont réparties, grosso modo, dans la période correspondant à l’expansion foudroyante de l’organisation EI en Irak et en Syrie à partir de juin 2014, jusqu’à son éradication officielle fin mars 2019.

Cette liste comprend à la fois les nombreuses affaires attribuées, à tort ou à raison, à des « loups solitaires » prétendument pilotés par Daech, et celles plus rares impliquant de nombreux participants, et une logistique incomparable, au premier chef la tuerie de Charlie Hebdo du 9 janvier 2015 et les attentats du 13 novembre 2015. Disons-le d’emblée, si ces deux énormes affaires paraissent s’inscrire dans un continuum, elles représentent des singularités sui generis.

Continuer la lecture de « L’activité de Daech en France (base de données) »

Introduction au discours anticomplotiste : le cas de la guerre en Syrie

Introduction

Collecter les preuves étayant une conspiration de vaste ampleur, du genre de celles qui débouchent sur des guerres illégales et sanglantes ou des escroqueries monumentales peut prendre des années voire des décennies, et pour cause : ceux qui en sont à l’origine sont assez puissants pour réduire au silence les témoins gênants et respectent toujours cette règle d’or d’avoir le contrôle de tous les médias de masse susceptibles de révéler la conspiration en pleine lumière. Et quand il devient enfin possible d’y voir clair, les conspirateurs ont eu dix fois le temps d’engranger le bénéfice de leurs malversations et ne sont plus susceptibles d’être inquiétés. D’où l’intérêt de disposer de révélateurs susceptibles d’accélérer la nécessaire prise de conscience dans l’opinion publique.

Un tel révélateur, facile d’accès, existe : il réside précisément dans le dispositif médiatique mis en place pour placer sous l’éteignoir toute contestation de la version officielle d’un événement manipulé afin d’orienter vers de fausses pistes et de faux coupables, tout en chargeant méthodiquement ses contestataires de toutes les accusations possibles et imaginables. Appelons un tel dispositif le dispositif anticonspirationniste, terme que nous abrégeons dès à présent en « AC ».

Continuer la lecture de « Introduction au discours anticomplotiste : le cas de la guerre en Syrie »

Entretien à Radio Courtoisie sur la guerre en Syrie

François Belliot sur Radio Courtoisie

En novembre 2018, J’étais reçu sur Radio Courtoisie pour évoquer pendant une heure et demie mon second volume de chroniques sur la guerre en Syrie, notamment consacrées à l’affaire Hamza el-Khatib de mai 2011, au massacre de Houla du 25 mai 2012, au massacre chimique du 21 août 2013, ou encore au massacre de Khan Chaykhoun du 5 avril 2017. Le point également sur l’actualité syrienne à la fin de l’année 2018. Je n’ai accédé au fichier que début juillet, d’où ce différé. A écouter jusqu’à 1h25.

Le conte de fées nauséabond du « héros de l’Hyper Cacher »

Je vais revenir dans le présent article sur le parcours de l’homme qui fut présenté comme le « héros de l’Hyper Cacher » début janvier 2015 : un Malien sans papiers de 25 ans, à peu près analphabète, du nom de Lassana Bathily. Comme je me trouve en train de compiler toutes les attaques en France attribuables à et/ou revendiquées par l’EI depuis 2014, je suis fatalement tombé sur le morceau de bravoure de Lassana Bathily dans l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, le musulman qui a sauvé des vies juives. Il s’avère finalement qu’il s’agit pour sa partie la plus essentielle d’une histoire qui a été promue, déformée, et amplifiée pour les besoins d’un certain storytelling que médias et politiques, et les organisations communautaires juives qui les influencent, souhaitaient diffuser dans l’opinion mondiale, alors que l’émotion était à son comble.

Continuer la lecture de « Le conte de fées nauséabond du « héros de l’Hyper Cacher » »

Du conflit syrien au conflit français, une couverture médiatique inversée

En mars 2011, éclatait le confit syrien, dans le sillage du Printemps arabe. Comme pour les autres pays précédemment atteints par la vague, la Tunisie, l’Égypte et la Libye, les médias unanimes ont présenté ce conflit comme le soulèvement courageux d’un peuple tentant pacifiquement de secouer le joug d’un régime ignoble dirigé par un abominable dictateur. Ceux qui se montraient dubitatifs et prétendaient faire entendre un autre son de cloche, ont vite été réduits au silence, exclus de tous les débats, traînés dans la boue et traités de tous les noms, en particulier de ceux de « complotistes » et de « conspirationnistes »i.

En novembre 2018, éclatait ce qu’on pourrait appeler, quoique les proportions demeurent incomparables, le « conflit français ». Initié par les « gilets jaunes » il a vite fait tache d’huile dans toute la France. Au-delà du problème du prix du carburant, les gilets jaunes expriment leur défiance envers le système tout entier et semblent même de plus en plus réclamer, osons l’expression, un « changement de régime ».

Continuer la lecture de « Du conflit syrien au conflit français, une couverture médiatique inversée »

La chronologie de la guerre en Syrie, de mars 2011 à nos jours

Préambule : la maltraitance de la chronologie de la guerre en Syrie par les médias

Parmi différentes raisons qui rendent très difficile, sinon impossible, pour le grand public, la compréhension du déroulement et des tenants et aboutissants de la guerre Syrie depuis son commencement en mars 2011, il y en a qui ressortissent à la maltraitance de la chronologie de cette guerre par les grands médias.

Continuer la lecture de « La chronologie de la guerre en Syrie, de mars 2011 à nos jours »